Wa Spirit - Le forum Index du Forum
 
 
 
Wa Spirit - Le forum Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une marquise glacée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Wa Spirit - Le forum Index du Forum -> Taverne -> Legendes Wa
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Iidia
Membre Wa

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 56

MessagePosté le: Mar 29 Sep - 15:16 (2009)    Sujet du message: Une marquise glacée Répondre en citant

Le réveil fût, encore un fois, difficile. Levée à l'aurore, au milieu des cris et hurlements de ces barbares.
Encore un matin où je maudissais mon père et ces garces bien au chaud dans leur demeure.
C'est donc à contre cœur que j'émergeais de ma torpeur.
Je n'avais pas besoin de m'habiller, puisque je portais encore les vêtements humides de sueur de la veille. 3 jours que je n'avais pas pu me laver. Combien de temps encore devrais-je subir cet enfer ?
Après une maigre collation, j'allais prendre mes ordres auprès de mon supérieur. Je faisais de mon mieux pour ne pas laisser échapper ma fureur lorsque j'avais affaire à lui. Un jour, c'est lui qui viendra me lécher les bottes et je m'en réjouirais...
Je faisais donc bonne figure lorsqu'il m'assigna ma tâche du jour. Ce fût plus facile que prévu. La mission en question me réjouissait : "Piller les autochtones". Tuer quelques unes de ces faibles créatures, et vider leur grenier afin de remplir les nôtres et leur rappeler qui était les dirigeant de ces terres.
Sans plus attendre, je me parais de mon arme et partit en direction de la ferme la plus proche.
Je rempli ma mission dans l'allégresse la plus totale. Je sentais mon sang bouillir en chargeant la propriété. Un sourire se dessinait sur mon visage à chaque coup que je donnais, chaque choses que je pourfendais.
Puis-je reviens au campement avec mon butin.
Je profitais d'une brève pause, pour me faire quelques bandage, et pour me restaurer.
En début d'après-midi, mon supérieur vint me confier une mission importante : apporter des documents à son chef, dans la ville la plus proche.
Je me préparais alors à une longue marche.
Ce n'est que dans la soirée que j'aperçus la ville, au moment ou le ciel s'assombrissait davantage.
Je rempli ma tâche le plus rapidement possible. Le général me congédia, en me demandant de rester en ville jusqu'au lendemain.
Il m'indiqua une auberge où passer la nuit.
Je pus enfin prendre une douche et m'endormir sur autre chose qu'une couche de paille.
_________________
Légat Wa Conteur


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 29 Sep - 15:16 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Iidia
Membre Wa

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 56

MessagePosté le: Mer 30 Sep - 15:26 (2009)    Sujet du message: Une marquise glacée Répondre en citant

Cette matinée fût encore difficile. Moins que la veille, malgré tout. Cela fait deux années déjà et je ne suis toujours pas habituée à cette vie. Le petit déjeuner fût assez calme dans l'ensemble. Peu de gens dans la salle, de toutes façon, je ne prêtais pas attention à ces gens.
J'engloutis sans vraiment apprécier la nourriture. A défaut le la qualité, il y avait de la quantité. Je remontais dans ma chambre, finir de me préparer. Je ne devais retourner voir le général qu'en fin de matinée, je ne me pressais donc pas.
Environ 1h après, je sortais de l'auberge. Dehors un homme qui attendais les bars croisés, m'accosta, sans le moindre tact. Il commençait à me sortir quelques banalités, comme quoi il m'avait aperçu dans la salle de l'auberge. A qui croyait-il s'adresser ? Je répondis avec véhémence à ce roturier, pour m'en débarrasser le plus rapidement possible. Hélas, il corrigea bien rapidement mon erreur, ce "roturier" se trouvais être un Daeva.
Il ne tint pas rigueur de mon attitude envers lui. Bien au contraire, il semblait intéressé par moi (où voulait-il en arriver ?) et me proposa de travailler sous ses ordres. Sans trop de réticence, j'acceptais. Cela faciliterais grandement mon ascension.
Je lui expliquait néanmoins, que j'étais actuellement enrôlée dans une bande de pillards des environs. Il me confia une écharpe, symbole d'appartenance à leur légion, tout en me disant de continuer ce que je faisais : Il me contacterais en temps utile.
Après cette brève discussion, je repartais donc voir le général, forte de mon nouveau statut.
Ce dernier comprit rapidement en voyant  le morceau de tissu accroché à mon épaule. "De toute façon, me dit-il, je comptais vous sortir de votre ancienne équipe, où vous n'être assurément pas à votre place".
Vu que je n'avais rien de particulier à faire, il me confia malgré tout une mission "capitale" pour faire mes armes : retrouver sa fille préférée. Au dernière nouvelle, elle serait partie dans la forêt avoisinante, où elle se serait visiblement perdue.
Sans plus attendre, je partais à la recherche de cette fillette, pensant à toutes les bêtes que je pourrais certainement chasser en chemin.
A l'orée du bois, un homme me certifia avoir vu passer l'enfant, elle était habituée à venir ici semblait-il. Il me confia également d'aller voir du coté de la "sorcière", une vieille dame habitant une cabane au fin fond de la forêt.
N'ayant pas d'autre piste pour l'instant, je suivais son conseil.
Au bout d'une heure et demi, car je prenais le temps de chasser, j'apercevais enfin la hutte.
La vieille dame dont on m'avait parlé me reçut. Alors que je lui demandais si elle avait vu la fille dans les environs, elle commençait à discuter de choses et d'autres. Alors que j'essayais de réorienter la conversation, elle prit mes mains brusquement et me dit qu'elle allait me lire mon avenir. J'essayais de me débattre, mais malgré son age avancé, ses mains serraient fermement les miennes.
Soudain, j'entrai en transe.  Je me voyais voler dans le ciel étoilé, participant à ce qui semblait être une bataille contre nos ennemies les Elyséens. J'étais une Daeva. Ce sentiment de gloire retrouvée et de liberté s'envola rapidement et je me retrouvais à nouveau dans la cabane. La "sorcière" semblait cette fois des plus sérieuse.  Apparemment maintenant elle pouvait me faire confiance. Si ce n'était pas le cas avant, cela expliquait son attitude étrange.
Elle me dit donc que la jeune fille était venue dans le coin, mais s'etait retrouvée transformée en bestiole de la forêt. Elle me mena dasn une cour à l'arrière de sa maison, où elle semblait faire une élevage.
Elle me pointa du doigt une des bête en me tendant un sac de poudre. Visiblement cela servait à lui faire retrouver sa forme initiale. A peine eut-elle retrouver son apparence, que l'enfant parti en courant en direction du village.
Je remercier la vieille dame, et reparti à mon tour, en vérifiant en chemin que la fille ne s'était pas reperdue.
A mon retour, le crépuscule approchait, je trouvait l'enfant après de son père, qui me remerciait comme il se doit.
_________________
Légat Wa Conteur


Revenir en haut
Iidia
Membre Wa

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 56

MessagePosté le: Ven 2 Oct - 19:32 (2009)    Sujet du message: Une marquise glacée Répondre en citant

(un petit up pour que ce soit pas le seul forum non mis à jour aujourd'hui et puis ca va attirer peut être du monde....)

Réveil au milieu du campement, dans lequel je m'étais endormie la veille. Ces derniers jours m'avaient fait reprendre la vie des ces derniers mois. Néanmoins, j'avais changer de compagnie, et cette dernière était plus agréable.
Une nouvelle mission venait de tomber alors que je me levais.
La fille du général Ulgorn avait encore disparue. Ayant déjà eu affaire à elle, on me confia la tâche de la retrouver.
Cependant, cette fois il n'était pas question de batifoler dans les bois. Elle s'était apparemment rendue dans les grottes alentours. et plus précisément les grottes habitées par les armées des Maus.
Pour éviter de me retrouver avec des hordes d'ennemis sur mon dos, je choisi la méthode infiltration pour trouver la petite Rea. Je me faufilais donc dans les boyaux sinueux de la caverne, évitant au maximum les gardes. Ceux que je ne pouvais esquiver, goûtaient, malheureusement pour eux, le tranchant de mes lames.

Dans le fond de la grotte, j'aperçus enfin la silhouette de la jeune fille. Alors que je la sommais de rentrer, elle me fis pas de sa découverte. Les Maus préparais un rituel, qui ouvrirait un portail afin de faire venir les Balaurs. Elle me conta les détails de ce qu'elle avait entendu. Je pris donc la décision de contrecarrer leurs plans et éviter le désastre imminent.
Le plan était simple, détruire les 3 cristaux qui maintenait le portail. Plus facile à dire qu'a faire malgré tout. La sécurité dans la salle était renforcée et il ne fut pas aisé de s'infiltrer à l'insu des gardes. Je réussi à détruire les deux premiers sans trop de difficulté, mais le dernier était gardé par le chef de la tribu qui achevait le rituel.

Cette fois pas question de ruse, je lui fonçais dessus et entamais le combat. Après une âpre bataille, je vins à bout de mon ennemi. Je brisais le dernier cristal et par la même occasion, le portail. Ensuite, me cachant dans les ombres, je profitais de la confusion pour m'échapper en amenant la fille d'Ulgorn.

Je partis à la rencontre d'Ulgorn et lui racontait, à l'aide de sa fille, toute l'histoire. Sans tarder, il me rédigea une lettre et m'envoya trouver un Daeva, qui se trouvais prisonnier derrière la cimetière. Cela me paraissait absurde, mais je suivi les ordres.

Une fois arrivée, je fus surprise. La lettre, me recommandais après de cette personne pour faire de moi une Daeva, en récompense de mon action et de mon dévouement envers Asmodae. En quelques secondes, le travail de ces dernières années était récompensé.

Je devais une Daeva, une élu des dieu, enfin je pouvais retrouvais ma gloire et mon titre de Marquise....
_________________
Légat Wa Conteur


Revenir en haut
Iidia
Membre Wa

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 56

MessagePosté le: Jeu 22 Oct - 16:17 (2009)    Sujet du message: Une marquise glacée Répondre en citant

(mise à jour pour fêter mon level 20)

Cela fait quelques temps maintenant que j’ai obtenu mon statut de daeva. Ma première action fût de retrouver mes origines en m’installant dans le district de Vanahal. Quel bonheur que de retrouver le confort dont j’avais été dépossédée à cause de cette garce de M*partie raturée avec violence*e... Au final, je me suis trouver une petite résidence, au milieu de daevas qui, comme moi, viennent de noble descendance.

C’est à cette période également que Revilo, le daeva qui m’avait fait entrer sous ses ordres durant ma période « humaine », me contacta à nouveau. Ce n’était pas une coïncidence à mon avis. Il m’expliqua alors plus en détail la raison d’être de leur groupe, et sans plus attendre me fit subir toutes sortes d’entraînements. Sans que je m’en rende vraiment compte, je ressorti de là transformée, comme si j’étais devenue une autre personne. Tout mes ressentiments, ceux envers ma famille notamment, semblaient avoir disparus, ou plus précisément semblaient enfouis profondément à l’intérieur de moi. Les autres membres de la légion m’affublèrent du sobriquet Wiidia sans que j’en sache la raison. Je les laissais faire, si cela les amusait.

Les habitudes ayant la vie dure, je prenais également petit à petit mes marques dans la taverne de Pandaemonium. Ces années passées dans les armées avaient apparemment réussi à me former sur ce point là. Et puis cette habitude n’étant pas désagréable, je ne cherchais pas à m’en débarrasser. J’en profitais pour faire connaissance avec d’autres daevas, il est toujours utile de se faire un bon réseau d’amis, au pire je pourrais les engagés comme gardes du corps ou domestiques.

Etant encore une jeune daeva, sans trop d’expérience, on m’a assigné à la région de Altgard, sous la direction du général Suthran. Je fus désignée pour la surveillance des maus, en particulier le clan des griffes noires qui semblait de plus en plus actif, mais également au ravitaillement, au vu de mes talents de chasseuse. En période plus calme, on me plaça à l’armurerie, où j’appris, bon gré mal gré, à tanner et façonner les peaux des ursides que j’avais auparavant chassés. Tout cela ne me laisse pas vraiment le temps de profiter de mon titre retrouvé. Même les brèves permissions ne me laisse guère le temps de faire quoi que ce soit.

Ce matin, un shugo m’a porté un message. Il me faut sans attendre repartir à Ishalgen. Munin, le daeva qui est emprisonné dans un cristal, semble vouloir me parler. L’ordre émanant des hautes instances, je ne peux pas l’ignorer. Que me veut encore cet excentrique
_________________
Légat Wa Conteur


Revenir en haut
Iidia
Membre Wa

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 56

MessagePosté le: Jeu 5 Nov - 11:35 (2009)    Sujet du message: Une marquise glacée Répondre en citant

Fini Morheim, du moins pour l’instant. Les failles vers les abysses et surtout Elyséa sont moins importantes, il est donc maintenant nécessaire de s’occuper des problèmes internes. Et ils sont, paraît-il, conséquents. Je fus donc mutée temporairement, à Brusthonin, endroit que je connais bien, malheureusement. Du moins, je connaissais…

Mon arrivée là-bas me fît un choc. La région que j’avais autrefois arpentée était méconnaissable.
Les terres étaient dévastées par la maladie, et les morts foulaient le sol de leurs pas. Les habitants survivants, s’étaient retranchés dans un camp de fortune au bord de l’eau.
Je m’inquiétais pour les champs verdoyants de la butte de Baltasar et pour l’arbre sacré lui-même.

Je devais avant tout m’acquitter de mes devoirs et faire ce pour quoi j’étais venue ici.
Je vidais du mieux que je pouvais cette contrée des zombies qui l’infestaient, mais plus j’en tuais, plus ils revenaient, comme si quelqu’un les relevait, aussitôt mis à terre.

Un groupe était partis enquêter sur ce phénomène, mais ne donnait plus de nouvelles depuis quelques temps. Une recherche fût donc lancée, et les corps furent retrouvés, non sans mal. Les malheureux avaient été tués par des Elyséens installés dans les parages. Ces chiens pâles avaient profités de l’agitation pour faire une avancée dans cette région. De plus le rapport trouvé dans les affaires, indiquait que le problème des mort-vivants était dû à un puissant sorcier qui sévissait dans la région.

Les problèmes s’accumulaient. Mon inquiétude envers mes terres grandissait au fur et à mesure et ce n’est pas la charge de travail qui me laissait le temps d’aller assainir mes pensées.
_________________
Légat Wa Conteur


Revenir en haut
Iidia
Membre Wa

Hors ligne

Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 56

MessagePosté le: Dim 8 Nov - 02:12 (2009)    Sujet du message: Une marquise glacée Répondre en citant

J’ai encore fait ce rêve. Cela fait quelques nuits maintenant que je revois en boucles ces souvenirs. Cela signifierait il quelque chose ? Je ne sais vraiment pas.

Dans ce rêve, je redeviens l’enfant que j’étais à mes 18 ans. Cela faisait à peine deux ans que ma mère était morte et je n’arrivais pas à faire entièrement le deuil. Ce fardeau m’avait assagie durant cette période. Malheureusement, il semblait que mon père n’eu pas autant de mal à accepter la mort de sa femme, et se trouva rapidement une nouvelle compagne.

Je me revoyais donc revenir de la chasse, du moins ce qui aurait pu être de la chasse. Cela ressemblait plus à des sorties forestière à cheval, avec mon arc soigneusement rangé durant toute la durée. En rentrant des écuries, je voyais une calèche, aux armoiries inconnues, parquée devant l’entrée. Cela m’intrigua un peu, mais je n’y prêtais pas attention plus que cela, pensant à un quelconque diplomate ou nouvel arrivant dans les régions alentours.

Ce n’est qu’au moment du repas que je compris. Sans attendre plus longtemps, mon père me présenta, sa « nouvelle compagne, et ma nouvelle mère ». A cet instant, je fus stoïque. Même dans mon rêve cette sensation de paralysie était réelle. Mais le pire restait à venir. Dans la foulée, il fit entrer celle qui devint ma demi-sœur. Dans ma tête tout se bousculait, mais certaines choses me parurent claires. La première fût que jamais je n’accepterais ces femmes comme ma mère et sœur, et la deuxième, qui renforça ma première pensée, que dorénavant je n’étais plus l’héritière du titre de marquise. De part le mariage, cette fille, de un an ma cadette, usurperais ma place. Malgré tout cela, je rangeais ma rage profondément, sachant que ce n’était pas le moment de la faire ressortir.

A partir de là, mon rêve se termine, sans que je ne me réveille complètement. Eludant plus ou moins la question, mes domestiques parlent de moi, dans un état second, entrant dans une folie furieuse incontrôlable. Peut-être devrait en parler à quelqu’un, mais je ne sais vers qui me tourner.
_________________
Légat Wa Conteur


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:57 (2018)    Sujet du message: Une marquise glacée

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Wa Spirit - Le forum Index du Forum -> Taverne -> Legendes Wa Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com